Le détecteur de victime d’avalanche : qu’est-ce que c’est ?

Une avalanche est un phénomène causé par la rupture d’équilibre dans le manteau neigeux. Ses conséquences sont tellement graves qu’elles causent des pertes humaines et matérielles énormes. D’ailleurs, les zones à risques ne sont pas des zones habitables. Par contre, les amateurs de ski et montagnards peuvent faire face à ce genre de situation, qui peut être évité, mais jamais arrêté.

Alors, en cas de réalisation d’un tel risque ou en cas de présence de victimes, comment celles-ci doivent se comporter et comment est-il possible de les retrouver ?

Le phénomène d’avalanche : qu’est-ce que c’est ?

Pour qu’une avalanche ait lieu, il faut compter sur la présence de nombreux éléments qu’on peut appeler ici « facteurs ».

Il s’agit notamment d’une pente qui fait office de moyen de descente de la masse neigeuse. Et justement, cette mage neigeuse ou « neige » est considéré comme le deuxième élément matériel du phénomène d’avalanche, puisqu’il s’agit de la substance en soit.

L’élément déclencheur et la pesanteur sont les deux autres facteurs influents sur la chute de neige.

Le danger : où se trouve-t-il ?

Ce qui est considéré comme dangereux dans ce phénomène, c’est qu’en cas de présence de matériel ou d’humain, ces derniers risquent la perte. Ce qui veut soit la dégradation totale ou partielle du matériel, comme le cas d’une maison ou un chalet, qui se serait complètement ruiné, soit de graves blessures, voire même la mort pour les êtres humains qui se trouvent sur son passage.

Déjà, pour ce qui est de l’humain, si une personne se trouve sur le chemin que va tracer l’avalanche, la descente peut causer de graves blessures comme se tordre le cou ou la jambe, mais aussi de se fracasser la tête contre un rocher, voire même de succomber à la mort, si la personne reste ensevelie sous la neige. D’ailleurs, dans ce cas, comment est-il possible de sauver la victime, puisque les sauveteurs ne peuvent l’apercevoir ?

Le détecteur de victime d’avalanche, DVA

Les techniques classiques de recherche de victimes ne peuvent être appliquées qu’après avoir attendu un certain moment. Or des fois, il faut agir vite et bien, alors si vous êtes témoin ou rescapé d’une avalanche, voici comment intervenir immédiatement après l’incident.

En étant équipés de DVA, qui est un émetteur-récepteur, permettant aux appareils de se recevoir mutuellement, il est donc possible de retrouver un compagnon, ami ou toute victime aperçue très rapidement, car la durée de survie en cas d’ensevelissement est de 18 minutes.

Selon une norme européenne, la fréquence des DVA doit être de 457 kHz, disponible d’ailleurs sur tous les appareils du genre post-1992, tandis que ceux, produits avant cette date, sont à proscrire, car non seulement leur fréquence est insuffisante, mais aussi ils ne sont point compatibles avec les appareils d’aujourd’hui.

Depuis 1998, la deuxième génération est apparue, c’est la génération numérique permettant de traduire les signaux en indications visuelles de progression et de direction, pour se rapprocher de la victime sans erreur.