Les acteurs de la préventiondans les territoires

C-PRIM

Le centre pyreneen des risques majeurs

Le Centre pyrénéen des risques majeurs (C-PRIM) est un centre de ressources et de compétences sur la prévention des risques naturels et technologiques dans les Pyrénées. Cette association a pour vocation de concevoir, conduire, et accompagner des projets à vocation scientifique, technique, pédagogique et documentaire dans le domaine de la prévention des risques majeurs.

Le C-PRIM a été créé à Lourdes en 2012, mais s’appuie sur un réseau de partenaires, notamment sur 10 ans d’expérience de l’association Béarn Initiatives Environnement (BIE) et du CPIE Béarn dans l’accompagnement des collectivités, l’information préventive des populations, et l’éducation des scolaires aux risques majeurs pour une culture du risque plus partagée. »

CPIE-VAUCLUSE

Pays vaucluse – centre mediterraneen de l’environnement

Dès sa création en 1989, le Centre Méditerranéen de l’Environnement labellisé CPIE des Pays de Vaucluse, s’est impliqué dans l’information et la sensibilisation aux risques majeurs naturels et technologiques des jeunes publics dans les établissements scolaires. Fort de cette expérience le CME a étendu ses actions dans d’autres secteurs du département, puis en Provence.

Depuis 1997 grâce à un fort partenariat avec l’Union Européenne, l’Etat et la Région PACA, le CME a étendu son champ d’action à de nouvelles actions notamment dans le cadre des programmes RIVERMED et RINAMED.
La réalisation d’outils pédagogiques sur les risques, l’organisation et l’animation de modules de formations en direction de divers publics (acteurs de la société civile, élus, grands publics, jeunes…) sont entre autres aujourd’hui ses champs de compétence qu’il met en pratique en relation avec les partenaires locaux mais aussi méditerranéens avec qui il participe au développement de la culture du « risque » dans les espaces méditerranéens.

CPIE Pays Morlaix-Tregor

CPIE Pays de Morlaix-Tregor

Le CPIE Pays de Morlaix-Trégor est une association d’éduction à l’environnement et de développement local, crée en 1974 sur le canton de Lanmeur. Le CPIE intervient en milieu scolaire, sensibilise le grand public, propose des formation thématiques. Il accompagne également les territoires dans la mise en œuvre de démarches environnementales et de développement durable, telles que les Agenda 21, Plan Climat Energie Territoire… Il anime aussi un Centre de Ressources EEDD à l’échelle du Pays de Morlaix.

Le CPIE met ainsi ses compétences à disposition des territoires afin de les accompagner dans leurs projets : sensibilisation, vulgarisation, médiation, concertation…

Dans le cadre de ses actions sur les thèmes de l’eau et du changement climatique, le CPIE est amené à développer ses compétences et des actions pour la prévention des risques majeurs. Le CPIE Pays de Morlaix-Trégor est une association d’éduction à l’environnement et de développement local, crée en 1974 sur le canton de Lanmeur. Le CPIE intervient en milieu scolaire, sensibilise le grand public, propose des formation thématiques. Il accompagne également les territoires dans la mise en œuvre de démarches environnementales et de développement durable, telles que les Agenda 21, Plan Climat Energie Territoire… Il anime aussi un Centre de Ressources EEDD à l’échelle du Pays de Morlaix.

Le CPIE met ainsi ses compétences à disposition des territoires afin de les accompagner dans leurs projets : sensibilisation, vulgarisation, médiation, concertation… Dans le cadre de ses actions sur les thèmes de l’eau et du changement climatique, le CPIE est amené à développer ses compétences et des actions pour la prévention des risques majeurs.

URCPIE Picardie

CPIE du Rouergue

Le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement du Rouergue est une association au service de l’éducation à l’environnement.

Il intervient en milieu scolaire, sensibilise le grand public, assure un appui pédagogique dans des formations professionnelles. Il accompagne également les territoires sur des actions environnementales en valorisant les patrimoines, réalisant des inventaires participatifs et informant grâce au centre de ressources sur l’environnement en Aveyron.

Depuis près de 10 ans, le CPIE du Rouergue s’est impliqué dans l’information et la sensibilisation aux risques majeurs naturels et technologiques de tous les publics. L’aventure a commencé avec la création d’une mallette pédagogique à destination de l’ensemble des établissements scolaires du primaire et du secondaire. Largement diffusé, cet outil s’est accompagné d’un programme de sensibilisation aux risques majeurs, en particulier au risque inondation, qui se poursuit aujourd’hui.

Le CPIE travaille depuis à la prise en compte de la culture du risque en collaboration avec ses partenaires du réseau des CPIE.

CPIE Val d’Authie

CPIE Val d’Authie

Le CPIE Val d’Authie est un Centre de Ressources de Territoire. C’est aussi une véritable plate-forme d’échanges d’informations et de savoir-faire en développement durable, permettant d’informer, de former ou de conseiller. Fort de ses compétences en accompagnement des territoires, en sensibilisation et en éducation de tous à l’environnement, le CPIE peut vous proposer : des conseils adaptés, des documentations techniques sur des thématiques précises, un accompagnement au montage de projet, des formations spécifiques.

Ce Centre de Ressources s’adresse à l’ensemble des acteurs du territoire : collectivités (élus et techniciens), associations, entreprises, établissements scolaires, particuliers.

Présent dans les groupes de réflexion sur les risques majeurs à l’échelle du réseau national des CPIE depuis plusieurs années, le CPIE Val d’Authie a décidé de s’investir davantage dans la problématique des risques naturels, notamment le sujet des inondations et d’érosion des sols sur les bassins versants de l’Authie et de la Canche par le développement de diverses actions avec les acteurs locaux.

CYPRES

Le Centre d’information pour la prévention des risques majeurs est une association loi 1901 agréée pour la protection de l’environnement en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Son rôle est de promouvoir des actions d’information et de sensibilisation aux risques majeurs et aider les industriels et les collectivités locales et territoriales à mettre en place une politique de prévention des risques. Son activité concerne quatre domaines : l’information préventive, la concertation, la communication, la formation

ICERMAN

ICERMAN est une association loi 1901, créée en 2005 en Guadeloupe, qui contribue à la réalisation d’actions de recherche et d’études liées à la veille, à la prévision et la prévention des risques naturels et anthropiques qui touchent les îles des Antilles et plus particulièrement l’archipel guadeloupéen.

ICERMAN contribue à la diffusion de la culture du risque, à la formation des personnes impliquées dans la gestion de crise, et l’élaboration et l’amélioration des méthodes de gestion de crise.

ICERMAN a organisé un colloque de retour d’expérience du dramatique séisme d’Haïti à Gosier le 8 février 2011, date commémorative du séisme qui a détruit la Guadeloupe en 1843. Plus de 120 acteurs locaux du risque sismique se sont enrichis des témoignages des collègues intervenus en Haïti et ont débattu autour du thème « Le séisme d’Haïti, quelles leçons pour la Guadeloupe ? ». ICERMAN a publié en avril 2011 les Actes du colloque qui font aujourd’hui référence dans le domaine.

IRMa

Sur l’initiative conjointe du ministère en charge de l’Environnement et du Conseil Général de l’Isère, l’Institut des Risques Majeurs (IRMa) a été crée il y a près de 20 ans. En partenariat notamment avec la Région Rhône-Alpes, cette association indépendante basée à Grenoble a pour mission de développer des actions de responsabilisation du grand public, des responsables et décideurs locaux Rhônalpins dans les domaines de la prévention des risques majeurs d’origine naturelle ou technologique. Sensibiliser, informer, éduquer et former : l’objectif visé est de répondre au besoin d’information des acteurs du territoire, mais aussi à leur préoccupation de mise en sécurité.

L’accompagnement et la collaboration demandées dans ces domaines par les pouvoirs publics locaux, l’Education nationale, les collectivités locales, les associations, les entreprises privées mais aussi et tout particulièrement le grand public et dans certains cas les ministères confirment la mission que l’Institut s’est assignée à sa création : favoriser la collaboration et la concertation entre tous les acteurs impliqués dans la prévention des risques et être le relais entre les parties prenantes et le grand public .

OCPRME

L’Observatoire Caribéen de Prévention des Risques Majeurs et Environnementaux porté par l’association Ligne Verte créée en 2009, sur l’impulsion de l’association des Maires de Martinique, a bénéficié de l’expertise de multiples partenaires et acteurs de la prévention des risques majeurs.

Sa compétence s’étend sur les 38 pays de la Caraïbe et le bassin versant de l’Amérique Latine. Sa vocation est de donner du lien et d’accompagner les élus locaux, les collectivités, les entreprises, le milieu scolaire dans la (RRC) Réduction des Risques et Catastrophes et la (GRC) Gestion des Risques et Crises. Doté d’un (CRD) Centre de Ressource Documentaire, d’un pôle Scientifique et Formation, sa priorité est de procéder à des recherches afin de promouvoir l’éducation et l’information préventive, la culture du risque, l’éducation à l’environnement et au développement durable.

URCPIE Picardie

L’Union régionale des centres permanents d’initiatives pour l’environnement de Picardie s’implique depuis plus de 10 ans dans des projets de prévention des risques.

Des formations adressées aux enseignants et aux élus ont été mises en place dès 2001 dans le département de l’Aisne. Ces journées ont pour objectif de donner aux participants une culture générale commune sur les risques majeurs. Fort de leur succès, ces journées ont été élargies dans les départements de la Somme et de l’Oise par la suite.

L’URCPIE de Picardie a également accompagné de nombreux collèges dans la réalisation de leur PPMS. Récemment, l’URCPIE de Picardie a entrepris de développer des projets plus axés sur la culture du risque et la mémoire des catastrophes.