Les efforts de prévention des risques naturelles

Le réchauffement planétaire, la croissance démographique, l’urbanisation, tant de facteurs qui rendent de plus en plus régulières et dangereuses les catastrophes naturelles. Afin d’en limiter les dégâts, il convient tout d’abord d’avoir une bonne connaissance de ces phénomènes et d’en évaluer correctement les risques.

Comment identifier les risques ?

En cas de sinistre, il convient de savoir faire bon usage des outils de prévention adéquats. Et dans l’objectif d’avoir une excellente maîtrise du risque, il est important d’être convenablement préparé aux différentes éventualités qui peuvent à tout moment se produire.

Cette préparation impose une étude minutieuse des différents aspects de la catastrophe, en prenant comme base d’analyse l’intégralité des épisodes, qui ont eu lieu précédemment. De cette manière, le pays concerné sera mieux disposé à prévoir de manière approximative l’intensité, mais aussi l’arrivée de l’aléa. La connaissance du risque permettra aussi de mettre en place des aménagements adaptés à la nature de celui-ci.

Quelle politique à adopter pour la prévention ?

Les efforts de préparation et de prévention contre les dommages et les risques naturels doivent constituer une partie proéminente dans les stratégies étatiques et gouvernementales. Bien que les populations sujettes à ces sinistres à des fréquences récurrentes aient réussi à mettre au point, au fil des générations, des mesures et des mécanismes traditionnels et pratiques, face aux catastrophes, leur champ d’action reste toutefois assez restreint et les résultats obtenus peuvent encore être améliorés.

Ainsi, il devient impératif que les institutions internationales prennent en main de manière plus intransigeante les opérations de prévention des catastrophes et des risques qui se multiplient à une fréquence exponentielle et dont les dégâts prennent toujours des ampleurs de plus en plus importantes.

Ainsi, l’état et les collectivités territoriales disposent des pouvoirs suffisants pour endosser les différents aspects liés à préventions des risques naturels en France. Les pouvoirs du maire, conformément au code national des collectivités territoriales, sont tenus de prendre les précautions convenables et les mesures sécuritaires de rigueur pour protéger les populations des risques et autres catastrophes calamiteuses, ainsi que de fournir d’urgence les secours et les mesures d’assistance, nécessaires en cas d’incendies, d’inondations, de pollutions de toutes natures, les avalanches, les séismes et tout autre sinistre naturel.

La direction des préventions de la pollution et des risques, un département au sein du ministère de l’Ecologie et du Développement durable, est également chargée de la prévention et de la limitation des risques d’origine humaine et naturelle. Sa direction a pour mission d’élaborer des politiques de prévention contre les risques majeurs notamment dans l’aménagement et l’urbanisme et définit clairement les conditions dans lesquelles doivent être informées les populations. Par ailleurs, elle veille à l‘élaboration des programmes d’utilisation des moyens de secours nationaux, en situation d’urgence et de catastrophe.

Enfin, le principal outil de prévention reste le PPR ou le plan des préventions des risques, instauré en 1995, et ayant pour objet la délimitation des zones sujettes aux risques, la vérification de la nature et de l’intensité desdits risques et de leurs dommages conséquents.  Mais, il est également chargé de délimiter les zones de précautions et de veiller à la pérennisation et la sauvegarde de leur sécurité. Enfin, le plan définit clairement les mesures de prévention et de protection propres à chaque risque.